Accueil du site
AccueilRetourLa collection municipale
Imprimer la page

Un fonds de plus de mille pièces

Tout commence en 1970, avec le legs de De La Peña de tableaux, mobiliers et objets d'art. Deux ans plus tard, la Ville achète la dernière toile du peintre angloy Guy Casama. Il faut attendre 1981 pour qu'apparaisse une ligne dans le budget municipal intitulée "acquisition d'œuvres d'art". Signe de la volonté des élus de constituer une collection municipale. Une volonté qui ne faiblira pas au fil des années et des mandats. Ainsi, la collection municipale s'étoffe grâce à des achats, des dons d'artistes, des cadeaux de la ville d'Ansbach pour les anniversaires du jumelage, des legs d'artistes ayant vécu à Anglet comme José De La Peña, Puch et Lesquibe ainsi que des commandes publiques à Charles Carrère, Lesquibe, Staehlin, Evelyne Herisson, Marianne Beall, Killy Beall, Marixa, Mallet et Jésus Etchevarria.

Pourquoi une collection municipale ?

Pour accorder une attention soutenue aux artistes de notre temps, et laisser aux générations futures les témoignages de la vie artistique locale et nationale.

Dès la construction de la mairie en 1938, la Ville d’Anglet s’est lancée dans ce mécénat : le maître-verrier mosaïste Jean Lesquibe (1910-1995), les céramistes de la famille Cazaux, le peintre José de La Peña, artistes de renommée, furent appelés à décorer le nouvel édifice. Plus tard, le même José de La Peña léguait à Anglet un certain nombre de ses œuvres qui constituent le fonds originel de la collection municipale. Celles-ci se sont élargies depuis que la Ville a lancé une politique d’acquisition, il y a maintenant plus de trente ans.

Le choix s’est résolument porté vers l’art contemporain, dont la Ville essaye de saisir le plus grand nombre de tendances. Depuis le début, cela est fait dans un souci de qualité, d’éclectisme et de témoignage d’une époque. Des sculptures ou toiles monumentales, en passant par les papiers, dessins, mosaïques, collages... la collection municipale rend justice à toutes les techniques et à des artistes connus internationalement ou moins connus, tous fiers d’être accrochés aux cimaises municipales.

 

 

 

Où voir les œuvres de la collection municipale ?

Une partie est exposée dans les bâtiments publics de la Ville, notamment l'Hôtel de ville (accueil, salles et bureaux) et dans les étages du Centre d'art - La Villa Beatrix Enea. Les autres intègrent peu à peu les nouvelles réserves du Centre d'art La Villa Beatrix Enea pour être conservées et gérées.
Des expositions sont parfois consacrées à la collection municipale (Patio de la mairie) et des œuvres sont régulièrement prêtées pour être exposées dans d'autres lieux de la région Aquitaine.

Un projet de mise en ligne de l'ensemble de la collection est en cours.

Repères

  • 1970 : Legs de La Peña : 19 tableaux plus divers mobiliers et objets.
  • 1972 : Achat de la dernière toile du peintre angloy Casama.
  • 1981 : Première ligne budgétaire pour l'acquisition d’ "œuvres et objets d’art".
  • 1993 : Legs Puch :  162 peintures et dessins de Puch avec 17 peintures et dessins  de Jean-Louis Pucheu et 33 œuvres de leur collection privée.
  • 1993 : Legs Jean Lesquibe (1993) :  277 gouaches, maquettes des vitraux réalisés par le maître-verrier
  • 2007 : Don de la collection privée de Marie-Claude Séthi.
  • 2010 : Don Christie Cavalero :  61 affiches, lithographies, gravures, eaux-fortes de 26 artistes.
Contact
DIRECTION CULTURE ET JUMELAGE
culture@anglet.fr
05 59 58 35 60