Accueil du site
Imprimer la page

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou à poser de nouvelles questions en cliquant ici.

Vie quotidienne

Il s'agit d'un espace public partagé par tous les usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes, utilisateurs de deux-roues motorisés ou automobilistes.

Les zones de rencontre ont été créées en France par un décret de juillet 2008. Le dispositif a déjà été largement expérimenté dans d’autres pays européens et de nombreuses villes françaises. À Anglet, trois zones de rencontre sont en vigueur : rue de Hirigogne, au port de plaisance de Brise-Lames et, la plus importante, aux Cinq-Cantons, aux abords de la place du Général-Leclerc. Le dispositif répond aux besoins de pacification de la circulation lorsque la mise en voie piétonne n’est pas adaptée. La zone de rencontre est donc un compromis entre une zone 30 et une zone piétonne.

Sans interdire l’accès des voitures et des deux-roues motorisés, la zone de rencontre limite fortement leur circulation. Elle leur impose une vitesse maximale de 20 km/h qui permet un arrêt immédiat à tout moment. Les piétons sont les usagers prioritaires. Ils peuvent circuler librement, traverser partout, car il n’y a pas de passages cloutés réservés. Pour les cyclistes, la distinction entre trottoir, piste cyclable et chaussée est réduite : ils circulent librement mais doivent laisser la priorité aux piétons.

Enfin, tous les usagers doivent se montrer responsables, pour ne pas créer de gêne ou de danger pour les autres. Piétons, deux-roues et véhicules se partagent ainsi l’espace avec une meilleure sécurité et une plus grande tranquillité, dans le respect mutuel des besoins de chacun. Des totems d’information sensibilisent les usagers de la voie publique.

Prévenez le fichier canin (01 49 37 54 54), la fourrière intercommunale (05 59 55 25 90) et les vétérinaires les plus proches. Faites également une déclaration de perte à la police municipale. Cette démarche facilitera la récupération de l'animal à la fourrière. Déposez une affichette chez les commerçants et les vétérinaires et passez une petite annonce dans le journal local.

Sachez que tout animal trouvé en divagation sans collier sur le domaine public est immédiatement pris en charge par la fourrière intercommunale Txakurrak située à Bayonne. Elle accueille les chiens et chats de vingt communes du Pays-Basque, dont Anglet. En 2010, 370 chiens et 241 chats ont été récupérés sur la voie publique (dont 57 chiens et 27 chats d’Anglet).

Les délais de garde sont de 8 jours ouvrés. À la fin de cette période, si l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et devient la propriété du gestionnaire de la fourrière.  Après avis d'un vétérinaire, le gestionnaire peut céder les animaux à titre gratuit à des fondations ou des associations de protection des animaux disposant d'un refuge qui seules sont habilitées à proposer les animaux à l'adoption à un nouveau propriétaire. C’est le cas de Txakurrak. En 2010, 147 chats et 182 chiens ont été adoptés par son intermédiaire.

Informations au 05 59 55 25 90 et sur le site http://fourriere-animale-64.fr

Oui, en respectant les horaires suivants :

  • Du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h30.
  • Le samedi : de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h.
  • Le dimanche et jour férié : de 10 h à 12 h.

Attention ces horaires ne s'appliquent qu'aux particuliers, les professionnels sont soumis à une autre réglementation.

Oui, toute manifestation sur le domaine public (sportive, culturelle, commerciale...) doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable auprès de la mairie d'Anglet.

Vie citoyenne

Toute demande doit être faite par écrit à l’attention de Monsieur le Maire d’Anglet. Si vous souhaitez connaître la disponibilité d’un équipement, vous pouvez vous adresser au service des sports de la mairie par téléphone au 05 59 57 10 90 ou par courriel : elhogar@remove-this.anglet.fr.

Contactez le service communication de la Ville par téléphone au 05 59 58 35 30 et par courriel.

Du lundi au jeudi : 8h30 – 12 h et 13 h – 17h30

Vendredi : 8h30 – 12 h et 13 h – 17 h

Du lundi au jeudi : 8 h – 12 h et 14 h - 18 h

Vendredi : 8 h – 12 h et 14 h - 17 h

Toute demande doit être faite par écrit à l’attention de Monsieur le Maire d’Anglet. Si vous souhaitez connaître la disponibilité d’une salle, vous pouvez vous adresser à l’accueil de la mairie (tél. : 05 59 58 35 35 et courriel : accueil@remove-this.ville-anglet.fr) ou auprès du service des prestations de la mairie (tél. : 05 59 58 35 01).

Toutes les informations relatives à une demande de subvention (processus et imprimés) figurent dans la rubrique sur la page de demande de subvention.

Contactez la Police Municipale au 05 59 58 35 00 pour signaler la perte.  Vous pouvez également vous renseigner auprès du service d’Etat civil au 05 59 58 35 37.

Vous pouvez déposer votre demande d'inscription en mairie à tout moment de l'année.

Environnement et développement durable

La nouvelle directive européenne relative à la qualité des eaux de baignade (directive 2006/7/CE) entrera en vigueur en 2015 en remplacement de l’ancienne réglementation de 1976 (directive 76/160/CE). Elle en reprend les obligations en les renforçant.

 

Les évolutions apportées concernent notamment les paramètres de qualité sanitaire et l’information du public. Ces mesures s’appuient sur un ensemble de dispositions, comme les “profils de baignade”. Ainsi, comme toutes les communes littorales, Anglet met depuis février 2011 à la disposition du public ce profil de baignade (ou de vulnérabilité) pour chaque plage. Le profil en question comporte une description physique de la plage et recense toutes les sources de
pollution qui peuvent éventuellement conduire à fermer temporairement la baignade ou prendre des mesures de gestion adaptée à la protection sanitaire des usagers. Il retrace également l’historique de la qualité de l’eau de baignade sur le site. La synthèse de ce profil figure sur les panneaux d’information situés à l’entrée des plages.

Face aux informations parfois contradictoires diffusées dans les médias, nombre d’habitants s’interrogent sur le frelon asiatique introduit involontairement en France en 2004. Il convient d’abord de rappeler que cet insecte (de son nom scientifique Vespa velutina nigrithorax) n’est pas plus dangereux que le frelon européen (Vespa crabro) sauf si vous vous approchez d’un peu trop près de l’insecte ou d’un nid (moins de cinq mètres environ). Il s’agit de ne pas l’agresser. Une piqûre est douloureuse mais ne présente pas plus de danger que celle d’une guêpe ou d’une abeille à l’exception bien entendu des personnes allergiques ou fragiles qui doivent observer la plus grande prudence.

Comment le reconnaître ? Le frelon asiatique à pattes jaunes est à dominante noire, avec une large bande orange sur l’abdomen et un liseré jaune sur le premier segment. Sa tête vue de face est orange, et les pattes sont jaunes aux extrémités. Le frelon d’Europe, Vespa crabro, a quant à lui l’abdomen à dominante jaune clair, avec des bandes noires. Sa tête est jaune de face et rouge au-dessus. Son thorax et ses pattes sont noirs et brun-rouges.

L’arrivée du frelon asiatique en Aquitaine inquiète à raison les apiculteurs car une part variable mais souvent importante de son régime alimentaire est composé d’abeilles. Ses colonies sont en général plus populeuses que celles du frelon d’Europe. Le frelon asiatique préfère s’installer dans les hautes branches d’un arbre. Un gros nid rond ou ovale placé à plus de dix mètres de hauteur autour duquel volent de grosses « guêpes noires » ne peut être qu’un nid de frelon asiatique. 

Son cycle est bien connu. Ainsi, les femelles fondatrices sortent d’hibernation pour construire leur nid entre les mois de février et d’avril. À partir de mai, le nid grossit au fur et à mesure du développement de la population des ouvrières. En novembre, la femelle reproductrice produit une génération sexuée avant la mort de la colonie au mois de décembre. Les nids visibles l’hiver dans les arbres sont vides ou sur le point de se vider de leurs derniers habitants et ne seront pas recolonisés.

Des recherches sur la lutte contre cet insecte sont réalisées conjointement par le Muséum National d’Histoire Naturelle, le CNRS, l'Institut de Recherche pour le développement de Gif-sur-Yvette et l'INRA de Bordeaux. 

Le 10 octobre 2012, les ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie annonçaient le classement prochain du frelon asiatique en “espèce exotique envahissante et nuisible”. Ce classement signifierait la reconnaissance d’un danger sanitaire ouvrant alors la possibilité de mettre en œuvre des programmes de lutte au niveau national et départemental.

 

Des frelons asiatiques ont été repérés sur la commune. Cette variété est originaire du nord de l’Inde, de Chine ou d’Indonésie. Mais en France, ces dernières années, de nombreux nids de ce frelon Vespa velutina ont été découverts. Ils prolifèrent rapidement, et sont de terribles prédateurs pour les abeilles. Long de 20 à 25mm pour les ouvrières, jusqu’à 30 mm pour les reines, Vespa velutina est un peu plus petit que son cousin Vespa crabro, jusqu’à présent seule espèce de frelon représentée en Europe de l’Ouest.

On reconnaît le frelon asiatique à son thorax entièrement brun noir velouté et à ses segments abdominaux bruns, bordés d’une fine bande jaune orangé. Seul le quatrième segment de l’abdomen est presque entièrement jaune orangé. Les pattes brunes sont jaunes à l’extrémité. La tête est noire, et la face jaune orangé. Le Vespa velutina construit un volumineux nid de papier mâché, de cellulose, composé de plusieurs galettes de cellules, striées de beige et de brun.

Il nidifie parfois dans un bâtiment ouvert ou dans un creux de muraille, beaucoup plus rarement dans une cavité du sol. Lorsqu’il façonne son nid dans la frondaison d’un grand arbre, la présence de la colonie n’est décelable que par le va-et-vient des ouvrières dans le feuillage. Le service de l’hygiène et de la sécurité de la Ville procède à des constats sur le domaine public (et privé sur simple demande). Pour les détruire, une liste de sociétés agréées par la Préfecture est disponible ici.

À côté des actions de sensibilisation, une charte des bonnes pratiques et une aide financière à la destruction ponctuelle des nids sont proposés par la Ville.

Pour en savoir plus : Détruire les nids de frelons asiatiques.

La collecte des déchets ménagers sur la communauté d’agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz est organisée en secteurs avec des jours et horaires de collecte spécifiques. Pour les connaître, nous vous invitons à consulter la carte de collecte des déchets disponible en téléchargement ici.

Urbanisme

Vous devez modifier votre projet et déposer une nouvelle demande. Dans tous les cas, il est préférable de prendre contact avec le service urbanisme.

Oui, sauf si vous construisez pour vous-même une maison de moins de 170 m2.

- Pour une superficie supérieure à 20 m2 : permis de construire.

- Pour une superficie inférieure à 20 m2 : déclaration préalable.

Il est fixé à deux mois pour les maisons individuelles et à trois mois pour les autres constructions. Quand une consultation est obligatoire et impose un délai supplémentaire, celui-ci est connu dans le mois. Au-delà d’un mois, le délai ne peut plus être modifié.

- Pour des travaux sur une construction existante qui ne créent pas de surface de plancher, ne changent pas la destination et ne modifient pas les façades : pas de formalité.

- Pour des travaux sur une construction existante en créant une ouverture dans le mur : déclaration préalable car changement de l’aspect extérieur.

§  Moins de 20 m2 : déclaration préalable.

 

§  Plus de 20 m2 : permis de construire.

- Vous construisez une maison : permis de construire.

- Vous agrandissez votre maison :

§  Plus de 20 m2 : permis de construire.

§  De 2 m2 à 20 m2 : déclaration préalable.

§  Moins de 2 m2 : pas de formalité.

Dans tous les cas, si vous modifiez l’aspect extérieur, vous êtes tenus de réaliser une déclaration préalable.