Accueil du site
AccueilRetourUne nouvelle adresse pour le CTM
Imprimer la page

Installés depuis 1986 rue Hirigogne, les services du centre technique municipal (CTM) vont être transférés dans la ZAC Aritxague Melville-Lynch, en cours de programmation par l'Agglomération Côte Basque-Adour. L'objectif de ce déplacement est double : disposer d'un équipement plus moderne et installer les activités dans une zone adaptée.

Une organisation fonctionnelle

Le projet de l'équipement est l'œuvre du cabinet d'ingénierie Gauche, Muru et Dupacq, vainqueur du concours d'architectes. Face à la rareté du foncier, conjuguée à une demande croissante d'implantation, la compacité architecturale a été privilégiée. Le lieu accueillera les 130 agents chargés de la voirie, de la propreté, de l'éclairage public, des bâtiments, des espaces verts, du garage, des ateliers sport et des prestations.

Il se compose d'un bâtiment d'un étage, décomposé en trois zones : la première regroupe le parking en ouvrage, surmonté des bureaux administratifs ; la seconde rassemble les espaces de vie tels que les vestiaires ; la troisième est consacrée aux ateliers regroupés par fonction avec des espaces de stockage. Le magasin occupera une position centrale pour une desserte efficace.

Face au bâtiment principal, une large zone accueillera le matériel voirie et les stockages extérieurs, la station-service, les deux stations de lavage et la déchèterie.

L'ensemble du bâtiment a été traité en accessibilité handicapé selon les normes ERP. L'enveloppe extérieure alternera structure béton et charpente métallique et sera parée, suivant les façades, de béton armé ou d'un bardage de tôle laquée, ainsi que de brise-soleil en aluminium.

Fluidité des circulations

Une attention particulière a été portée sur l'acoustique afin que les activités réalisées par les équipes du CTM ne génèrent pas de nuisances sonores gênantes pour le voisinage. Le parking du personnel et des visiteurs, en silo, d'environ 120 places sur 6 demi-niveaux, sera positionné en entrée de site. L'accès des utilitaires dans l'enceinte de la structure se fera par une boucle à sens unique autour des ateliers, au rez-de-chaussée et à l'étage.

Le démarrage du chantier est prévu en octobre 2017 pour un coût prévisionnel de 7 000 000 € HT.

Quel avenir pour l'îlot des Quatre Cantons ?

Compte tenu de l'environnement pavillonnaire du quartier des Quatre-Cantons, la municipalité envisage une opération de renouvellement urbain comprenant des logements. Celle-ci intégrerait du logement locatif social, du logement aidé et du logement libre à prix maîtrisé. D'ici la fin de l'année 2017, la Ville lancera des études urbaines ou un concours d'architectes.