Accueil du site
Imprimer la page

Pour Anglet, station balnéaire, la qualité des eaux de baignade représente un enjeu écologique et touristique majeur. Pour garantir une baignade de qualité, la Ville a engagé un dispositif de gestion active complémentaire de la surveillance réglementaire assurée par l'Agence régionale de santé (ARS). Ce dispositif permet à la Ville d'interdire temporairement et préventivement la baignade sur certaines plages dès qu'une dégradation de la qualité de l'eau est détectée.

La Ville d'Anglet a entrepris cette année une démarche, afin d'obtenir la certification pour sa démarche de gestion active et volontaire en faveur de la qualité des eaux de baignade. Dans cette optique, l'ensemble des interlocuteurs concernés -acteurs internes de la collectivité, organismes externes avec lesquels la Ville collabore- ont été consultés sur la base d'un référentiel portant sur sept points : les profils des eaux de baignade (*) dont la synthèse est affichée auprès des postes de secours, la stratégie de surveillance mise en place, la procédure en cas de gestion de crise, l'information du public, les moyens de communication mobilisés, l'optimisation du système de gestion et son amélioration continue, l'archivage des données pour disposer d'un historique.
Le rapport de synthèse établi par l'auditeur a conclu qu'il n'y avait pas de non-conformité majeure par rapport aux exigences du cahier des charges. Et l'avis favorable émis par ce dernier a débouché, le 20 juin, sur l'obtention de la certification.

La certification "Démarche qualité des eaux de baignade"

Il s'agit d'un label délivré par le ministère de l'Environnement, en association avec l'Association nationale des élus du littoral (ANEL) et l'Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques (ANETT). L'obtention de ce label relève d'une démarche volontaire de la part des collectivités concernées. Délivré par un organisme agréé, reconnu par le ministère, il vise à valoriser et récompenser les efforts consentis pour améliorer la qualité de l'eau pour les usagers du littoral. Il est accordé pour trois ans, mais fait l'objet d'un audit de surveillance annuel.